HENDAYE et HONDARRIBIA le 23 septembre 2016

En association avec l'ANR65, sortie d'une journée HENDAYE et HONDARRIBIA

8h15 départ de Pau : Une petite photo du groupe ANR64 en attente sur le parking.

11

Visite du Château ABBADIA : 

La corniche, dominant les falaises, entre Ciboure et Hendaye, offre un panorama spectaculaire sur l'océan et les montagnes. C'est là que se dresse le château néogothique construit par Eugène Viollet-le-Duc et Edmond Duthoit entre 1864 et 1879 sur une commande d'Antoine d'Abbadie.

Cette Villa témoigne de la vie d’une famille raffinée du 19e s, férue d’arts et de sciences. Elle est classée aux Monuments historiques et labellisé Maison des illustres. Antoine d'Abbadie d'Arrast (1810-1897), astronome, géographe, linguiste était un grand défenseur de la langue et de la culture basque.

A 54 ans, il se lance avec sa femme Virginie dans la construction de la villa de ses rêves : un château à tours crénelées.
La décoration intérieure conjugue raffinement et progrès technique. Tout témoigne des voyages et de l'éclectisme du propriétaire : les motifs orientalistes, la collection de meubles et d'objets rapportés du monde entier, la bibliothèque riche en livres basques, manuscrits bibliques et littéraires, écrits éthiopiens, ouvrages scientifiques…
L'observatoire est unique en son genre, car il est décimal et non en degrés. Il a fonctionné de 1879 à 1979. Sa lunette méridienne est classée aux Monuments historiques.
Antoine d'Abbadie a fait aménager le vaste parc par le paysagiste Eugène Bühler. Il reste aujourd’hui 84 ha des 415 ha d'origine, qui appartiennent au Conservatoire du Littoral. Le couple a légué son domaine à l'Académie des Sciences.

Déjeuner dans un restaurant situé sur l’esplanade du port de plaisance d’Hendaye. Une pause bienvenue et gourmande, qui a permis à chacun d'échanger sur les futures sorties.

 2  3

Traversée avec la navette maritime d'Hendaye vers Hondarribia. (Même pas de mal de mer).

Hondarribia, qui fait certainement partie des plus beaux villages du Pays Basque :

4

Il s’agit d’un petit village portuaire animé, qui possède une richesse à la fois architecturale et gastronomique. Une heure de balade dans les rues étroites et pittoresques. Un réel plaisir pour les yeux.
Retour à Hendaye et passage par Behobia. Arrêt pour rafraichissement et quelques achats et plus ; puis reprise de la route vers PAU.

Beaucoup d'échanges sur le chemin du retour avec ambiance bon enfant et détendue. Nous pouvons remercier notre chauffeur qui grâce à une organisation aux petits oignons nous a fait passer une excellente journée. Avec entre autre un superbe bus très confortable.De l’avis de tous les participants cette première expérience de partage avec le département voisin est une réussite et rendez-vous est pris pour préparer d'autres sorties en commun.

1000
1004
1999
2000
2001
2002
2003
2004
2005
2008
2009
2010
2011
2012
2014
2015
2019
2023
2025
2028
2030
2999
3001
3000
3002
3003
3004
3005
3006
3007
3008
3009
3010
3999
4000
4001
4004
4006
4009
4010
4012
4013
4014
4015
4016
4017
4018
4019
4020
4021
4022
4023
4024
4025
4026
4027
4028
4029
4030
4032
4033
4034
4035
4036
4037
4038
4039
4040
4041
4043
4045
4046
4047
4050
4048
4049
4051
4052
4053
4054
4055
4999

Didier ARTIGUE   

SAUVETERRE de BEARN le 24 juin 2016

1

Visite de la Tour Montréal du 12ème siècle de structure défensive elle est haute de 33 m.3

Elle abrite la maquette Sauveterre, ​reconstitution miniature en bois
et pierres de la Cité médiévale au Moyen âge, ainsi que le livre de hasse (numérisé) de Gaston Fébus que l’on peut parcourir.

Avec notre guide Elodie nous poursuivons par la visite de la ville en suivant les sentiers et vieilles ruelles qui nous conduiront de la ville basse à la ville haute à la découverte des vestiges du Moyen Age.

 

2

 

Le  Pont de la Légende d’abord appelé « Pont Mayor », puis « Pont de l’Hôpital », car il débouchait près de l’hôpital qui accueillaient les pèlerins de Saint-Jacques.

C’était le pont de passage et sortie vers la Navarre. Muni d’un pont- levis il permettait de traverser le gave. Les sauveterriens aiment à raconter la légende de La Reine Sancy accusée d’infanticide, soumise au jugement de l’eau, jetée du haut de ce pont, et innocentée par les flots.

4

 

Nous rentrons dans la ville basse par la Porte du Lester, remontons la rue Pléguignou surveillée par la Maison Fortifiée, et nous admirons l’ancien Arsenal, aujourd’hui habitation privée. 
La Porte fortifiée du Datter munie d’un pont levis ouvrait la cité vers l’ouest. C’est l’un des précieux vestiges
de l’ancienne fortification de la ville. Elle présente encore une belle ouverture en ogive. Ses deux vantaux
sont prévus à l’origine pour être fermés par une barre logée dans les encoches des montants. 
Dans la ville haute les vestiges du Château Vicomtal, résidence de chasse de Gaston Fébus,
détruit en 1569 par les guerres de religion.

5

 

 L'église Ste Andrée édifiée entre la fin du XIIème et le début du XIIIème siècle est d’une architecture à la fois romane et gothique. Au Moyen-Âge, cet édifice était fortifié par un clocher crénelé et participait ainsi à la défense de la cité.

 

 

6

 7

Un beau tympan avec une iconographie de pierre surmonte le portail de l’entrée principale. 
La petite porte au nord est surmontée d'un chrisme. A l'intérieur des chapiteaux intéressants dont un avec des personnages représentant  le mensonge et la gourmandise.

 

8


Les lettres Δ (alpha) et Ω (oméga) symboles du commencement et de la fin, sont ici inversées. 9
Pour égarer les visiteurs porteurs de mauvaises intentions ?

Au sud la porte réservée aux cagots (aussi  appelés chrestiaas), catégorie de population  reléguée tout
en bas de l'échelle sociale mais  admise dans la communauté des chrétiens.

 

Il est 12h45, nous rejoignons une aire de pique-nique au pied de la tour, pour une agape bien joyeuse au bord du gave.

Puis marche pour certains, à la découverte de l’île de La Glère qui abrite des espèces végétales rares. 
Partie de pétanque ou repos sous les tilleuls pour les autres. 


La météo étant très favorable, cette belle journée a ravi tous les participants qui ont souligné l’excellente prestation d’Elodie et la clarté des explications données par Anne-Marie autour de la maquette.

10

Rendez-vous est pris pour une prochaine sortie…

Henriette CAZENAVE

NAY le 1er avril 2016

Visite du musée du béret et d’une fabrique de sonnailles  à Nay

La surprise de ce 1er avril a été de découvrir près de Pau une tranche de notre patrimoine béarnais.

berets Le musé e du béret le matin : 

Qu’il soit landais, basque ou béarnais, traditionnel fantaisie ou militaire, petit, moyen ou grand, porté à plat, de biais, pincé, enfoncé sur les oreilles, appelé aussi bounet, berret ou berretto, la fabrication du béret s’est industrialisée au pied des Pyrénées pour en faire un symbole associé à l’image du français. 
Grâce à une vidéo de belle qualité et les explications de notre guide nous avons suivi son histoire, sa fabrication, son apogée et son déclin. Les vieilles machines utilisées jadis ont rappelé à certaines de nombreux souvenirs émouvants.

sonnailles

La fabrique de sonnailles (et pas de cloches) l’après-midi :

Aux confins du Pays Basque ou sur les pentes de l’Ossau, nous avons tous entendu leur tintement au cou des têtes des troupeaux,
ovins et bovins. Depuis la plaque de tôle jusqu’à la mélodie finale, nous avons suivi la création d’une sonnaille. Façonnage, gravure, cuisson et enfin mise au diapason. Allez visiter les établissements Daban, vous serez surpris et étonnés par cet artisanat perpétré par une famille enthousiaste.

Il faut bien souligner que dans l’intervalle de ces deux visites, la restauration ne ressemblait en rien à un coupe-faim.

Merci aux 14 personnes qui m’ont fait confiance pour partager cette belle journée qui en appelle bien d’autres.

 

Henriette CAZENAVE